"...C’est la femme qui m’a donné le cube qui m’a saisi. Elle était là, plein de gens ne la voyaient pas. Moi je la regardais. Elle m’a offert un cube et j’ai adoré ce cadeau. Je me suis sentie engagée, je ne savais pas ni ou ni comment le mettre mais je savais que je devais le faire. Sa présence m’a beaucoup touchée".


Note d'intention

Les espaces publics sont des lieux de transits, des lieux de masses aménagés pour nous, avec lesquels nous finissons par perdre les liens. Si, ces espaces devenaient des terrains de jeu ? des lieux à occuper des territoires à investir de nos présences… si les espaces publics devenaient des visages, des noms, des récits. Glisser d’un espace à un autre y poser une action, se rendre compte que d’autres ont posé la même ailleurs dans d’autres lieux, former ainsi un maillage de présences à travers de multiples territoires. Faire de la ville non plus un point unique sur une carte mais une multitude de lieux, de noms qui seraient justement la ville…
Avec des cubes roses envahir les espaces publics, faire surgir les présences sensibles. Comme un jeu d’enfant. Revendiquer la liberté d’être n’importe où et partout.

 

[Occupation] est un dispositif modulaire d’actions
D’occupation des espaces publics dont l’objectif est l’envahissement mondial de cubes roses.
Les premières poses de cubes ont commencé en octobre 2010 dans différents endroits du monde. Chine/Palestine /Inde/Cuba/Maroc/Haïti/France/
Suisse/Russie/Itali